Erntebilder

Endlich Tomaten! Aufgrund des kalten Frühjahrs verspätet sich die Ernte der ersten Tomate im Gegensatz zu anderen Jahren um genau einen Monat. (Sorte: Reisetomate)
Brombeeren
Zucchini aus dem Garten
Bald sind die Samen der glatten Petersilie reif. Die kleine Wanze sitzt seit einer Woche auf diesem Stengel.
Riesenradieschen
Stachelbeeren aus dem Garten
Rosa Kartoffeln vom Balkon
... und jede Menge Pfefferminze
.... firsch oder getrocknet für den Tee.

Le potager de balcon, une niche de biodiversité

Text Elisabeth Schulthess
Fotos Thierry Gachon
Originalquelle: L'Alsace, 21.August 2013

Un balcon permet de cultiver légumes, petits fruits et plantes aromatiques. Exemple à Binningen, près de Bâle.
Des tomates cocktail black cherry, des «Reisetomaten» ou tomates voyage multisiamoises… : Karin Kook cultive, dans de grands pots sur son balcon, des variétés rares et produit ses semences elle-même. (Foto Thierry Gachon)
Tomates, épinards, blettes, roquette, fraises… : sur son balcon, Karin Kook cultive une multitude de plantes. De préférence des espèces peu connues: l’oignon rocambole dont les bulbes sont aériens, la stévia aux feuilles délicieusement sucrées. Il faut y regarder de près pour repérer dans cette jungle tous ces trésors végétaux, le cumin qui voisine avec le fenouil, le gingembre, la lavande, les paprikas et les concombres.

Karin récolte sur son balcon de Binningen (Foto Thierry Gachon)

300 sortes de semences
Combien de plantes poussent ici? Karin ne les a pas comptées. Elle multiplie elle-même ses semences. Elle en a 300 sortes, pour son balcon et sa parcelle de jardin, pour les donner ou les échanger avec les membres du «Netzwerk-Balkongarten». Ce réseau rassemble 200 familles engagées dans la protection du climat et de l’environnement, de Bâle à Fribourg en passant par l’Alsace. Ses membres partagent sur internet et facebook conseils et expériences pour augmenter les chances de réussite des cultures en pots. Membre d’Urban agriculture, ce réseau organise des ateliers de culture bio, compostage, production de semences. Pour le plaisir de faire soi-même, de goûter à sa menthe ou à son thym, d’acquérir de l’indépendance.
«C’est avant tout un lieu d’observation, d’expérimentation et de biodiversité», se réjouit cette jeune géographe qui aime contempler les abeilles, bourdons, papillons et mésanges qui s’affairent tout près d’elle.